Travail : les écogestes à adopter pour la rentrée


Nous sommes en Septembre, période de rentrée pour la plupart d’entre nous.


C'est la fin des vacances, le moment de préparer son retour au travail, de faire le point sur ses fournitures de bureau pour certain.e.s, de préparer la rentrée des classes pour d’autres, de trier, de ranger … bref, c’est bien souvent une période de renouveau.


C’est donc également le meilleur moment pour prendre de nouvelles habitudes éco-responsables sur ton lieu de travail. Parce que, pourquoi adopter de bons gestes chez soi mais pas au bureau ?


Alors, si tu souhaites plus de cohérence dans ta démarche écologique, voici une liste d’astuces qui te permettront de diminuer un peu plus ton empreinte environnementale et de limiter tes déchets.




POUR TE DEPLACER


En France, environ 74% des travailleurs et travailleuses effectuent leurs trajets en voiture, la plupart du temps seul.e.s, dans des véhicules toujours plus lourds et plus gros. Et ce, même si une alternative à la voiture existe.


Or, tous ces trajets ont un coût : trafic routier encombré aux heures de pointe, prix du carburant fluctuant, pollution de l’air croissante, nuisances sonores et olfactives, stress au volant … les conséquences sont nombreuses.


Alors, dès que cela est possible, troc ta voiture contre les transports en commun, ou encore mieux, par le vélo ou la marche pour les petits déplacements. Ces deux dernières solutions te permettront en prime de te rapprocher des 30 minutes d’activité physique quotidienne recommandées par l’OMS.


Si la voiture t’est indispensable pour tes trajets professionnels, tu peux alors privilégier le covoiturage. En plus de réduire l’empreinte carbone de chaque occupant de la voiture, cela permet également de faire de belles économies, de diminuer la fatigue liée à la conduite, d’améliorer la qualité de l’air des villes et de désencombrer en partie le trafic routier. Et tout ceci en profitant tout de même du confort de la voiture, avec de belles rencontres à la clé !


Enfin, si cela est compatible avec ton métier, tu peux aussi opter pour le télétravail. Selon l’ADEME, le télétravail engendre une réduction de 271 kg d’équivalent CO2 par jour, ce qui est loin d’être négligeable !


Mais attention, cette solution n’est pas miraculeuse non plus, car ton impact environnemental se déplace sur ton lieu de vie : augmentation des flux vidéo notamment liés à la visioconférence, les arrêts auparavant optimisés sur le trajet domicile-travail sont maintenus (école, courses, poste, …), augmentation de la consommation d’électricité au domicile …




PENDANT TES PAUSES


Les moments de pause et de repas au travail sont les plus générateurs de déchets. Gobelets jetables, touillettes, snacks, emballages, repas prit sur le pouce … Rien de bien jolie pour l’environnement.


Alors, pour limiter ce gaspillage inutile, voici quelques bonnes habitudes à prendre.


Apporte ta propre tasse au bureau et élimine ainsi entre 1,9 et 5,2 kg de déchets chaque année liés à l’utilisation de gobelets ! Et spoiler alerte, les gobelets en carton ne sont pas meilleurs pour l’environnement que leurs homologues en plastique. En effet, selon Planetoscope, un gobelet en carton représenterait 4,1 g de pétrole avec un prix de revient 2,5 fois plus élevé.


Evite les sucrettes et autres produits unidoses. Privilégie les grands formats qui peuvent d’ailleurs être mutualisés ou achetés à tour de rôle si nécessaire.


Amène tes propres couverts lavables et réutilisables plutôt que d’utiliser des couverts à usage unique qui seront jetés au bout de seulement quelques minutes. Il existe maintenant des kits de couverts en petit format qui se glisse facilement dans un sac. Parfait pour diminuer tes déchets sans trop t’encombrer !


Utilise une gourde pour remplacer les bouteilles d’eau. On a la chance en France d’avoir de l’eau potable et ultra-contrôlée qui coule directement de nos robinets, profites-en ! En plus de faire un grand geste pour l’environnement, tu feras également de sacrées économies !


Pour ton repas du midi, évite l’encas prit sur le pouce. En plus d’être générateur de nombreux déchets, ces produits sont bien souvent mauvais pour ta santé. Si tu as la chance d’avoir un restaurant d’entreprise, préfère-le à ton sandwich emballé dans du plastique. Et si ce n’est pas le cas, apporte ton repas fait maison emballé dans un contenant lavable et réutilisable. Pour cela, il te suffit de cuisiner une part supplémentaire lors de tes repas du soir pour pouvoir emporter les restes au travail. Economique, écologique et bien meilleur pour ta santé !


Côté alimentation, évite de consommer de la viande et végétalise ton assiette. Pour rappel, l’élevage animal est responsable de 70% de la déforestation, de 14% des gaz à effet de serre mondiaux et pose de nombreux problèmes de santé et d’éthique.


COTE NUMERIQUE


Avec le développement du tout numérique et la généralisation du télétravail, l’empreinte numérique est toujours plus croissante. Selon l’étude Empreinte environnementale du numérique mondial publiée par Green IT, en 2019, l’usage du numérique dans le monde représentait l’équivalent en productions de gaz à effet de serre de 1,5 milliards de salarié.es français.es allant travailler pendant 1 an.


Mais pour commencer, sais-tu d’où vient la pollution due au numérique ?


Elle est majoritairement liée à la fabrication des équipements numériques et aux impacts de la consommation électrique pour l’utilisation de tous ces équipements, du réseau et des milliers de centres informatiques (appelés data center).


Ces data center sont d’ailleurs extrêmement énergivores car ont besoin d’être alimentés en électricité et refroidis à grand coups de clim’ 24h/24, 7j/7.


Il est donc nécessaire de raisonner l’utilisation du numérique afin de diminuer son impact sur l’environnement. Je te partage ici quelques astuces afin de limiter ton impact numérique au travail.


Eteint ton PC et autres équipements électriques le soir avant de partir. Un appareil, même en veille, continue de consommer de l’électricité inutilement. Tu peux également dire stop aux locaux qui restent allumés toutes la nuit inutilement !


Utilise un moteur de recherche responsable, qui œuvre pour la protection de l’environnement et qui préserve tes données personnelles, tel que Ecosia, Lilo, Ecogine ou encore Qwant. C’est tout de même mieux que de contribuer aux quelque 16 kg de CO2 générées toutes les secondes par les recherches sur Google.


Utilise le réseau Wifi ou filaire plutôt que les réseaux de données mobiles - tels que la 4G - jusqu’à 10 fois moins énergivore pour la fibre optique selon un rapport de l’ARCEP.


Envoi des mails que lorsque c’est vraiment utile et en sélectionnant minutieusement les destinataires. Selon l’ADEME, une entreprise de 100 salarié.e.s génère chaque année 13,6 tonnes de CO2 par l’utilisation des emails, soit 14 trajets aller-retour entre Paris et New York en avion. Pas rien ! Il est donc nécessaire d’utiliser ce moyen de communication intelligemment et avec parcimonie.


Trie régulièrement ta boîte mail et supprime les messages non importants au fur et à mesure. Chaque mail contenu dans ta messagerie est stocké sur un serveur, lui-même alimenté par un data center, ces même data center dont je te parlais un peu plus haut. Et si ce mail possède une pièce jointe, son empreinte numérique est encore plus grande !


COTE FOURNITURES


Là aussi, il y a des gestes simples à adopter afin de limiter la production de déchets et éviter le gaspillage de fournitures, et donc de ressources.


Privilégie les fournitures et matériels d’occasion. Rien n’est plus polluant et dévastateur pour la Planète que la fabrication d’un nouveau produit. De plus, le marché de l’occasion est en pleine expansion ! Alors, avant d’acheter neuf, vérifie toujours s’il est possible ou non de te procurer cet article de seconde main.


Recycle les fournitures d’écriture. Stylos, feutres, cartouches d’encre, … des bornes de collecte peuvent être mise à disposition, n’hésite pas à en faire la demande à ton entreprise si cela n’est pas encore disponible sur ton lieu de travail.


Imprime un document que si cela est vraiment nécessaire. Selon l’ADEME, 25% des documents sont jetés 5 minutes après leur impression, quel gâchis ! Privilégie également l’impression recto-verso, en qualité brouillon et en noir & blanc. Toutes ces astuces permettent d’économiser à la fois de l’encre et du papier.


Utilise du papier brouillon avec les documents imprimés sur une seule face. Tu donnes ainsi une seconde vie à cette feuille de papier avant qu’elle ne soit recyclée.


Quand cela est proposé par ton entreprise, tri le papier lorsqu’il ne peut plus être utilisé. Toujours selon l’ADEME, sur les quelque 80 kg de papier utilisés par les salarié.es en France tous les ans, seulement 20% sont recyclés. Alors, si ce n’est pas déjà mis en place, incite ton entreprise à mettre à disposition des poubelles de tri.




FAIS DES PROPOSITIONS


Certaines entreprises sont plus engagées dans l’écologie que d’autres, mais rien ne t’empêche de proposer des solutions et de les inciter à réduire leur empreinte écologique.


Voici quelques projets que tu pourrais proposer :

  • Proposer de souscrire pour des fournisseurs d’énergies renouvelables, voire même d’installer des panneaux solaires par exemple (même si cette solution n’est pas non plus miraculeuse car nécessite beaucoup de matières premières rares et précieuses lors de la fabrication).

  • Collaborer avec des associations ou entreprises pour collecter les mégots de cigarettes. Ils seront ensuite recyclés et revalorisés.

  • Mettre à disposition des poubelles de tri claires et balisées pour collecter et recycler le papier, les cartouches d’encre, les piles, le matériel d’écriture, …

  • Proposer la mise en place d’un compost collectif et ainsi valoriser les quelque 11 kg de déchets alimentaires produits tous les ans par salarié.e.s au sein des restaurants d’entreprise



 

Cette liste d’astuces et de conseils est bien sûre non-exhaustive tant les champs d’actions sont grands au niveau de l’entreprise afin de limiter la production de déchets et de réduire son impact environnemental. Mais des solutions existent !


Mettre en place tout ou partie de ces actions te permettra de diminuer drastiquement tes déchets et d’être en cohérence avec tes valeurs écologiques.


Et n’oublie pas, à défaut d’être décisionnaire dans ton entreprise, ta voix compte et ton engagement peut aboutir à de très belles choses. Alors fonce, tu n’as rien à perdre !





Si tu as apprécié cet article, tu peux t’inscrire à la Newsletter afin d’être informé.e des prochaines sorties et actualités d’Etic&Toi.


Et si tu souhaites des conseils personnalisés et adaptés à ton quotidien, à tes contraintes et à ton budget, mes offres d’accompagnement sont là pour répondre à tous tes besoins. N’hésite pas à me contacter pour réserver ton appel découverte, c’est offert et sans engagement !





Celine_Morandeau_Coach_personnelle_

Hello,

Je suis Céline, coach certifiée et consultante en transition écologique. J’ai pour mission de te guider vers un quotidien plus respectueux de l'environnement, dans le respect de ton équilibre personnel et de tes valeurs.